Chez Kikou

Cuisine, gourmandise et exploration culinaire sans frontières...

24 avril 2008

Agneau aux épinards - Palak Gosht


Après vous avoir longuement parlé de mon initiation à la cuisine indienne, je vais vous livrer une recette d'un plat que j'ai goûté à la Porte des Indes ;-) A vrai dire, je n'oserais pas dire que c'est la recette exacte mais elle est constituée des mêmes ingrédients et le goût s'en rapproche tout de même sans en égaler évidemment la finesse :-(

Mais c'est bon quand même!!  

Comme je n’ai pu me procurer la recette du curry que j’ai mangé même dans le « cookbook dela Porte des Indes »*, je me suis inspirée du remarquable ouvrage de Camellia Panjabi " les meilleurs curry indiens" (Ed. Albin Michel), qui est une mine d'information sur les curries et un véritable conte des milles et une épice... On y trouve évidemment de délicieuses recettes de curries-plats mais également d'innombrables renseignements sur le curry-épice et les épices qui le composent, leurs usages, leurs provenances, leur histoire, ainsi que sur les accompagnements possibles…

 Les ingrédients

  • 600 gr d’agneau (je prends de l’épaule, viande un peu grasse mais plus gouteuse pour les cuissons un peu longues)
  • 200 gr d’épinards en branches (frais ou surgelés)
  • 2 oignons
  • 1 grosse tomate concassée et 2 cuillères à soupe de purée de tomates
  • 3 gousses d’ail (ou une cuillère à soupe de pâte d’ail)
  • 2 piments verts (facultatif pour les palais sensibles)
  • 2 cm de gingembre râpé (ou 1 cuillère à soupe de pâte toute faite)
  • 1 yaourt bulgare
  • Un petit bouquet de coriandre ciselée
  • 2 gousses de cardamome légèrement pilées
  • 1 c.à c. de cumin graine
  • Quelques filaments de safran trempés dans un peu d’eau chaude (il me semble que cela rappelle le goût du curry de la Porte des Indes)
  •  Une feuille de laurier
  • 1 bâton de cannelle
  • 2 clous de girofle
  • 1 c.à c. de coriandre en poudre
  •  2 c.à.s d’huile

La préparation

Détaillez la viande en morceaux de petite taille, retirez éventuellement les gros os.
Préparez ensuite la marinade : mixez ensemble l’ail, le gingembre et les piments, ajoutez le yaourt et mélangez.
Faites mariner la viande pendant ¾ heure ou plus dans cette préparation.
Pendant ce temps, faites blanchir rapidement les épinards. Hachez-les grossièrement. Réservez.
Dans une cocotte, faites chauffer l’huile. Ajoutez-y les graines de cumin, le laurier, la cannelle, le girofle et la cardamome. Faites frire quelques instants en remuant pour que cela ne brûle pas. Mettez ensuite les oignons émincés et faites revenir pendant 10 minutes en remuant.
Saupoudrez de la coriandre en poudre et mettez le safran et son eau. Faites revenir encore une minute.
Mettez alors la viande et sa marinade en remuant bien pour que les deux préparations se mélangent bien.
Laissez mijoter quelques minutes afin que cela sèche un peu. Ajoutez alors la tomate et la purée. Mélangez encore et salez à ce moment là à votre convenance.
Après 2 ou 3 minutes, mouillez avec un verre d’eau (ou plus si vous souhaitez une sauce plus allongée mais pas trop pour ne pas diluer les saveurs).
Couvrez et laissez cuire à feu doux une ½ heure environ. Vérifiez que la viande est cuite et ajoutez les épinards.
Faites encore mijoter 10 minutes l’ensemble et terminez par la coriandre ciselée.

Et voilà ! A servir avec du riz… bien sûr ou du pain indien (chapati ou naan)

Informations et suggestions

- D’après la recette de Camellia Panjabi notamment, vous pouvez réduire les épinards en purée et rajouter sur le plat de muscade et une noisette de beurre avant de le servir. Personnellement, je rajoute parfois une petite pincée de Garam Masala moulu en fin de cuisson.

- Ce plat est originaire de la région du Penjab, patrie des fameux Sikhs, dans le nord de l’Inde. Situé à la frontière avec le Pakistan où il y a un « autre » Penjab, cet Etat dispose d’une position géographique stratégique, car également à la porte du Kashmir, et de terres très fertiles. Cette situation fait de lui, outre un territoire très convoité, l’une des provinces les plus riches du pays. Grande productrice et exportatrice de blé et de riz, on y trouve aussi nombre de légumes et de condiments permettant une cuisine des plus variées et des plus complètes.

En prime, n'ayant pas encore de photos de mon plat voici quelques photos de la région:

Le temple d'Or d'Armistar, lieu sacré des Sikhs (Source: Wikipédia) le_temple_d_Or

Un_sikh_du_Penjab  Un Sikh avec le turban traditionnel                                     

Posté par Kikou_2007 à 20:16 - Sur la Route des Indes... - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Super!!!!

    Merci pour cette recette.
    Je l'ai refais à l'identique, c'était parfait.

    Posté par Nicta, 28 avril 2017 à 19:17

Poster un commentaire