Chez Kikou

Cuisine, gourmandise et exploration culinaire sans frontières...

30 avril 2008

Chapati - Pain plat indien

Le chapati est un pain indien plat, traditionnellement fait avec de la farine complet et sans levain. Très peu d’ingrédients suffisent donc à préparer ce pain, qui fait un peu penser au pain pita du Moyen-Orient.

Il est cuit sur dans une Tava, sorte de poêle épaisse, parfois légèrement concave.

On le déguste généralement avec les plats végétariens, tels le dhal (plat indien à base de lentilles et d'épices). Aujourd’hui présent dans toute l’Inde, il est toutefois  originaire du Nord, où il existe (ait) une tradition de pain plus que riz du simple fait du climat. En effet, le sud du pays est plus propice à la culture du riz que le nord... Enfin, je ne saurais répéter l'importance de la géographie, et de l'histoire, dans la gastronomie de chaque pays.

Pour en revenir au Chapati, il est également appelé roti et se distingue du Naan bien connu de nos latitudes occidentales surtout lorsqu'il est fourré au fromage. En effet, le naan est un pain, toujours plat, mais qui contient de la levure.

Le chapati est le pain le plus simple que l'on puisse trouver, juste de la farine et de l'eau. Comme toutes les choses simples, il est également délicieux.

Voici donc ma recette de chapati. J'en fais très régulièrement même après une journée de travail (voyez comme c'est simple)!

Ingrédients:

  • 1 bol de farine complète (vous trouverez dans les magasins indiens de la farine "atta" destinée à cet usage)
  • sel
  • eau chaude

Rien de plus si ce n'est vos petites mains pour pétrir, rouler et façonner ces galettes!

Farine à Chapati (Farine Atta)

2461665977_4b081745c9_o

Préparation

Dans un saladier, mettez la farine et le sel. Mêlez  bien les 2. Ajoutez petit à petit de l'eau chaude en mélangeant de façon à obtenir une pâte malléable et souple mais surtout pas liquide.
Pétrissez pendant quelques minutes (5-10). Le temps de pétrissage détermine la formation de petites bulles et le gonflement de votre chapati. Ne vous acharnez pas trop non plus... il s'agit d'une recette rapide!
Divisez le pâton obtenu en 5 ou 6 boules et laissez reposer une 1/2 heure environ si vous pouvez (Je les aplatis généralement par habitude avant le repos mais peu importe).



Chapati_etape_1


Une fois que votre pâte a reposé (ou pas), il faut passer à la confection des galettes.
Commencez par aplatir avec la paume et les doigts puis rouler les avec un rouleau à pâtisserie en farinant un peu votre planche (en ce moment, je n'en ai pas... je suis obligée de tout faire à la main mais c'est si bon et si facile à faire!)


Chapati_Etape_2Chapati_etape_3Chapati_etape_4Chapati__tape_5


Faites chauffer une poêle a fond épais ou en fonte et déposer votre galette lorsqu'elle est bien chaude.

Chapati_etape_6

Quand des petites bulles apparaissent, retourner votre chapati. Tourner plusieurs fois jusqu'à ce qu'il cuise (environ 4 minutes).

Chapati_etape_7

Appuyer doucement sur les bords pour qu'ils restent bien plats. En fin de cuisson vous pourrez obtenir une galette gonflée dont les 2 parties sont complètement détachés. Si vous cuisinez au gaz, vous pouvez les mettre directement sur la flamme une fois cuits pour les faire gonfler.

Chapati_etape_8

Retirez de la poêle et badigeonnez d'un peu de beurre si vous voulez.

Chapati_etape_9

Servez avec un dhal ou un curry... du nord! Un délice....
Bon appétit!

Informations et suggestions

L'adjonction de beurre en fin de cuisson n'est pas obligatoire. A cet effet, vous pouvez utiliser du Ghee, beurre clarifié très utilisé dans la cuisine indienne. Débarrassé de son eau, ce beurre ne brûle pas à la cuisson.
Ces pains se conservent dans une feuille d'aluminium ou du film alimentaire  24 heures. Réchauffez  les et ils seront comme neufs.
Vous pouvez aussi utiliser de la farine blanche pour les confectionner.


Posté par Kikou_2007 à 20:56 - Sur la Route des Indes... - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • bonjour
    où avez vous trouvé cette farine?? merci

    Posté par Gédane, 25 février 2012 à 09:03

Poster un commentaire