Aujourd'hui, j'ai envie de revenir un peu en France... Après nos tribulations à travers l'Inde, l'Iran, l'Afrique, il est bon de visiter ou revisiter les terroirs de ce beau pays.
La France possède une des traditions culinaires les plus riches et les plus variées du monde. Chacune de ses régions est un bijou de richesse gastronomique. Chacune a su profiter des fruits de son terroir qu'elle soit située en montagnes, sur la côte ou dans la plaine...  Il y a autant de cuisine que de régions ou de villages... et je ne vous parle pas des îles...
Le monde entier nous envie notre inimitable foie gras, nos innombrables variétés de fromages, nos domaines viticoles, nos délicieuses pâtisseries et aussi nos chefs mais bien d'autres choses encore! Pour avoir un peu voyagé, je dois avouer que rares sont les pays où l'on mange aussi bien, où l'on rencontre autant de spécialités locales connues ou méconnues.
Par ailleurs, je crois (et c'est un avis personnel) que ce qui qualifie encore plus la France et sa gastronomie, c' est une tradition de raffinement et de curiosité dans l'art culinaire. Rien n'est jamais laisser au hasard. En France, nous ne sommes jamais farouches quand il s'agit de cuisine. Nous aimons tout goûter et tout apprécier.
Sa situation géographique et son histoire lui ont également permis de profiter des richesses venues d'ailleurs et de les faire habilement siennes. Hachis Parmentier, tomates à la provençale, café crème, mousse au chocolat et tant d'autres spécialités sont, en effet, le fruit de l'adoption par nos terroirs d'ingrédients venus de loin...

Toutefois cette fois-ci, je vais vous présenter une toute petite recette, adaptée à ma façon, que j'ai découvert dans la bibliothèque de mon père dans un ancien ouvrage anonyme intitulé "Cuisine de nos terroirs". Toutes les régions y sont représentées avec des spécialités connues mais surtout pour mon plus grand plaisir avec des petits bijoux aujourd'hui oubliés ou négligés.

Il s'agit d'une sorte de tapenade au fromage blanc, originaire de Provence bien sûr. Elle nous vient plus précisément de Fontvieille, petit village du pays d'Arles connu pour ces moulins à vent et célébré par Alphonse DAUDET dans "les lettres de mon moulin".
A servir à l'apéritif avec des bâtonnets de légumes ou sur du pain.

Ingrédients:

  • 1 petit bocal d'olives noires dénoyautées (éventuellement par vos soins)
  • 200 gr de fromage blanc
  • 1 échalote râpée
  • poivre, sel
  • Huile d'olive

Préparation

Dénoyautez les olives si ce n'est pas fait. Hachez les finement au robot. Ajoutez l'échalote et mélangez bien dans un saladier. Poivrez à volonté mais salez peu surtout si vous utilisez des olives à la grecque. Versez un filet d'huile d'olive, mélangez et terminez en ajoutant le fromage blanc. Battez à la fourchette. Vous devez obtenir une crème épaisse marron rosée.
Décorez avec un filet d'huile d'olive (ou plus si vous êtes comme moi ;-))et quelques "hachures" d'échalote.

Olivade



Informations et suggestions

La recette d'origine préconise de rajouter des câpres hachés, ce qui se rapproche de la tapenade, et d'utiliser des oignons à la place de l'échalote, que je trouve plus douce. A votre gré!